150 ans d'histoire familiale

Notre histoire est plus récente, nous n’avons pas pu établir une date certaine pour la construction de l’hôtel.

À la suite des recherches effectuées aux archives du notaire et au conservatoire des agents immobiliers de Come, on peut dire que la période de réalisation se situe entre 1865 (acte d’achat) et 1875.

La période de la réalisation des jetées de navigation du lac réalisées sur le rivage dominant l’hôtel (1841-1873).

Le fondateur clairvoyant de l’hôtel Risi était Giovanni Risi (1825-1897) né à Bogno, en Suisse, probablement d’un père italien, on disait que par profession il faisait le “ferblantier”, on disait que par profession il faisait le “ferblantier”, c’est-à-dire qu’il réparait les pots et les louches en cuivre, le même travail que son père.

Il est très probable que l’activité a commencé à partir d’une auberge et, seulement plus tard, il a été transformé, nous trouvons pour la première fois mentionné l’hôtel Risi avec trois autres hôtels historiques dans le pays dans le guide touristique (Guigoni de 1890) guide général des lacs subalpins et Brianza.

Giovanni Risi a eu trois filles, Carolina, Amali et Teresa et, en 1897, à l’âge de 72 ans, il mourut à Colico. L’acte de décès indique qu’il était hôtelier.

La propriété de l’hôtel passa aux deux filles Teresa, célibataire, et Amalia, mariée à Martino De Bernardi (Carolina mourut la même année de sa naissance, en 1875) ; de l’union d’Amalia Risi avec Martino De Bernardi sont nés quatre enfants : Fortunato, Egidio, Pierina et Carolina.

En 1920, les sœurs Risi signent un contrat de location de l’hôtellerie pour 1500 lires par an en faveur de Fortunato De Bernardi, leur fils et neveu. Fortunato et Pierina, entre 1920 et 1930, maintiennent la direction mais, entre-temps, Amalia Risi meurt en 1924 et entre 1927 et 1931, Ugo Lusardi, époux de Pierina De Bernardi, reprend les parts de l’hôtel de la fraternelle De Bernardi et de Mme Teresa Risi, devenant, avec sa femme, les seuls propriétaires.

L’union de Ugo Lusardi et Pierina De Bernardi a donné naissance à trois fils, Achille (1922), Renzo (1924) et Amalia (1926), qui, malgré eux, ont dû gérer l’hôtel dans mille difficultés, étant donné la période malheureuse, tant pour des événements historiques, puisque pendant la guerre l’hôtel a été réquisitionné par les Allemands qui ont fait de nous leur quartier général, que pour la mort prématurée de leur mère en 1940, en raison d’une grave maladie.

Les cartes postales trouvées montrent que l’hôtel est resté pratiquement inchangé depuis sa construction jusqu’aux années 1950.

Après la guerre avec la reconstruction et la reprise économique, les affaires ont commencé à aller mieux. Fraterna Lusardi fait face à une première restructuration sommaire (photo) au début des années 50 puis, dans les années 70, une restructuration radicale (photo) pour adapter les normes à ce qu’étaient les demandes des touristes. Surtout les Suisses, les Allemands et les Anglais qui aiment notre lac.

Achille Lusardi a épousé Elide Palanconi et, de leur union, est né Ugo (1962) tandis que Renzo a épousé Reintrud Podbielski, touriste allemande (photo) passant par Colico et aura une fille Pierina (1964), tandis que sa sœur Amalia ne se mariera pas mais restera aux côtés de ses frères et sœurs dans la gestion de l’entreprise.

Achille Lusardi a épousé Elide Palanconi et Ugo est né de l’union (1962), tandis que Renzo a épousé Reintrud Podbielski, une touriste allemande (photo) passant par Colico, et a eu une fille Pierina (1964), tandis que sa sœur Amalia ne se mariera pas mais restera aux côtés de ses frères et sœurs dans la gestion de l’entreprise. La période de gestion des frères Lusardi a fait de l’hôtel un point de référence pour les groupes de touristes du lac supérieur et un must pour les vacanciers de passage en Valteline grâce à la renommée acquise par le restaurant où ils servaient des plats typiques faits de recettes familiales uniques dans leur genre.

La gestion directe s’est poursuivie jusqu’à la fin de la saison d’été 1986, après quoi, en raison de l’âge avancé et des problèmes de santé de Renzo, ils ont décidé de louer le bâtiment pour une utilisation hôtelière.

Du 1er janvier 1987 au 1er décembre 2003, l’hôtel Risi a connu une période de tristesse et de dégradation structurelle alors qu’il était loué, mais a résisté à la tendance générale de fermer des hôtels pour faire place à la spéculation immobilière. Depuis 1980, cinq établissements ont été fermés, avec une perte d’environ 200 lits.

Pour ceux qui veulent les essayer aujourd’hui, Pierina les offre toujours, avec la même passion et le même soin, dans la ferme “La Padella” toujours à Colico. (www.lapadella.net)

Achille Lusardi a épousé Elide Palanconi et, de leur union, est né Ugo (1962) tandis que Renzo a épousé Reintrud Podbielski, touriste allemande (photo) passant par Colico et aura une fille Pierina (1964), tandis que sa sœur Amalia ne se mariera pas mais restera aux côtés de ses frères et sœurs dans la gestion de l’entreprise.

Achille Lusardi a épousé Elide Palanconi et Ugo est né de l’union (1962), tandis que Renzo a épousé Reintrud Podbielski, une touriste allemande (photo) passant par Colico, et a eu une fille Pierina (1964), tandis que sa sœur Amalia ne se mariera pas mais restera aux côtés de ses frères et sœurs dans la gestion de l’entreprise. La période de gestion des frères Lusardi a fait de l’hôtel un point de référence pour les groupes de touristes du lac supérieur et un must pour les vacanciers de passage en Valteline grâce à la renommée acquise par le restaurant où ils servaient des plats typiques faits de recettes familiales uniques dans leur genre.

La gestion directe s’est poursuivie jusqu’à la fin de la saison d’été 1986, après quoi, en raison de l’âge avancé et des problèmes de santé de Renzo, ils ont décidé de louer le bâtiment pour une utilisation hôtelière.